Hôtel Kobaitei de Kotohira

Nous sommes déjà sur l'île de Naoshima et je suis actuellement dans l'un des bâtiments dessinés par le célèbre architecte Tadao ANDO (dont j'ai d'ailleurs parlé dans mon autre blog, au sujet de la forêt sur la mer, superbe projet dans la baie de Tokyo) et je reviens sur ce fameux hôtel KOBAITEI de Kotohira.
Le nom d'abord... Kôbaitei s'écrit 紅梅停... ce qui signifie "l'auberge des pruniers rouges"... Si vous suivez mon blog sur les jardins botaniques japonais, vous savez déjà que les fleurs de prunier, qui en fait sont plus proches des fleurs d'abricotier (Prunus mume), sont les fleurs traditionnellement les plus chères dans le coeur des Japonais, bien qu'elles aient été surpassées par la suite par les fleurs de cerisier.
Autant vous dire que le directeur de l'hôtel, qui est, par ailleurs président d'une association de tourisme à laquelle sont affiliés 3 500 ryokan à travers tout le Japon, est un fervent défenseur de la tradition japonaise, de son raffinement le plus extrême et de tout ce qui est produit sur l'île de Shikoku.
Comme je l'ai écrit dans un billet précédent, il nous a offert un spectacle de danse traditionnelle de Kotohira, hier soir, dans le jardin qui se situe à l'arrière de l'hôtel, avant de nous convier à un succulent dîner dans un pavillon, à côté de la piscine. (voir ci-dessous)


Cette danse a été créée pour célébrer la divinité de la mer (sanctuaire Kompira san) et ressemble un peu à la danse Awa-odori (de Tokushima) ou à celle de Takamatsu.


Au menu... une multitude de plats aussi raffinés et délicieux les uns que les autres... Assortiment de petits plats, crabe avec jus de citron vert en gelée, tempura de crevette, petits filets de boeuf de Sanuki (ressemblant au boeuf de Kobe), bouillon de légumes, zenzai (mochi de riz dans une soupe de haricots rouges sucrés)... avec du mochi que nous avons fabriqué...!!
Pour ceux qui ne connaissent pas, le mochi, c'est tout simplement du riz cuit qui est battu dans un mortier avec un pilon, afin d'obtenir une sorte de pâte gluante de riz... Bref, notre repas était délicieux, le tout accompagné de bières japonaises et de saké fait à l'hôtel... un délice !
Le mochi-tsuki, ou, autrement dit la fabrication du mochi :



Quelques photos de la chambre que je partageais avec Delphine et Salomé, avec les trois futons en rang d'oignons...!!


Et enfin, les photos de notre petit-déjeuner de ce matin... encore un moment extraordinaire... mais imaginez... on vous place à table, on vous apporte les plats, successivement, puis un cuisinier vient réaliser une magnifique omelette devant vos yeux...! Je n'avais jamais vu faire l'omelette japonaise de cette façon ! La poêle est carrée et le cuisinier verse une petite quantité d'oeuf battu à quatre reprises, en rabattant l'oeuf cuit d'un côté de la poêle avec les baguettes. Puis, il achève sa préparation en utilisant un rouleau à sushi et roule l'omelette avant de la trancher en petites parts... Alors, voici les photos...



Quant à la décoration florale de l'hôtel, je vous laisse en juger par vous-mêmes...


Et, pour finir, quelques clichés du jardin de l'hôtel...


Voilà pour aujourd'hui... à demain pour la magnifique architecture de Tadao ANDO...

ImprimerE-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.