Visite du château de Marugame

Dimanche 11 octobre, 11h

Quelques infos sur son histoire :
Le château de Marugame est constitué de magnifiques remparts de pierre, ayant une forme en éventail. Il est également connu sous le nom de Château Kameyama ou château Horai.
Les racines du château actuel remontent à 1587, lorsque le château était la résidence du seigneur de la province de Sanuki, Ikoma Chikamasa.
En 1597, Chikamasa construisit le château de Takamatsu, d’où il pouvait régner et attribua le château de Marugame à son fils, Ikoma Kazumasa. Kazumasa se mit alors à rénover le château de Marugame et fit construire de magnifiques fortifications. Mais en 1615, un décret shogunal décida que chaque province ne devait plus contenir qu’un seul château et le château de Marugame fut alors démantelé.
En 1641, une petite portion de l’ouest de Sanuki (incluant ce qui restait du château de Marugame) fut attribué, comme fief, à Ieharu Yamazaki, qui se mit alors à reconstruire le château de Marugame sur les ruines du château originel et presque tout ce que l’on peut voir aujourd’hui du château de Marugame date de la reconstruction de Ieharu, achevée en 1644.
Mais, en 1658, le château fut remis entre les mains du clan Kyôgoku. Ils améliorèrent le château en reconstruisant la porte Ote-mon en 1670. Le clan des Kyôgoku fit tout ce qui était possible pour garder ce château jusqu’à ce que le gouvernement impérial mette la main dessus lors de la restauration de Meiji.

En 1869, il y eut un incendie qui détruisit la plupart des bâtiments du château. L'incendie fut suivi par une autre vague de destruction lorsque le gouvernement impérial fit disparaître presque tout ce qui en restait en 1870. Et peu de temps après, les douves extérieures furent comblées.
Aujourd’hui, peu de bâtiments de ce que fut le château de Marugame sont encore debout, en dehors du mur de fortification en pierres, de deux portes et du donjon, qui furent restaurés en 1950.
Toutes ces parties du château sont protégées et désignées "patrimoine culturel important" par le gouvernement japonais. Le château de Marugame est l’un des 12 châteaux japonais, qui ont encore leur donjon originel, construit avant 1860.

Un guide volontaire du château m'a également montré un puits, construit sur le second niveau le plus élevé du jardin; le puits mesure 60 mètres de profondeur.
Chose amusante, que l'on pourrait qualifier de "très écolo" avant l'heure, c'est la petite ouverture, construite dans les remparts, qui servait à recueillir l'eau de pluie et qui avait été imaginée pour parer à d'éventuels manques en eau au château, en temps de guerre notamment. Mais il n'y eut jamais de guerre et le procédé ne fut jamais utilisé.

Cette ouverture s'appelle amatoi en japonais.

A venir... la dégustation des tako-yaki...!

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.