Faire le tour de Shikoku à pied - Shikoku no michi

11 octobre 2010

Il y a un an, je partais pour Takamatsu, dans le cadre du voyage de Shikoku Muchujin,  organisé par Madame Ozaki et aujourd'hui, c'est au tour de cinq personnes de partir à leur tour pour d'autres aventures, l'une sur les chemins du pèlerinage de Shikoku, communément appelé Hachijû-hakkasho-meguri (八十八カ所巡り), et l'autre sur les îles de la mer intérieure (瀬戸内海) à l'occasion du festival d'art international Seto, dont j'ai déjà pas mal parlé sur ce blog.

Mais revenons à nos Chemins de Shikoku, car c'est le sujet sur lequel je souhaitais m'arrêter aujourd'hui.
Il y a d'une part le pèlerinage de Shikoku, initié par le moine Kôbô Daishi (Kûkai), fondateur de l'école du bouddhisme ésotérique, Shingon ("la parole vraie") : la secte (attention, le mot secte n'a pas le même sens que celui que nous entendons dans nos pays occidentaux; il s'agit d'une école du bouddhisme) Shingon utilise la nature comme symbole, pour expliquer le monde spirituel invisible... raison pour laquelle je m'y suis intéressée dès mon arrivée à Takamatsu en 1994.

Peu de gens connaissaient ce pèlerinage au début des années 90 et on commence seulement maintenant à en entendre davantage parler. Ce pèlerinage permet donc de faire le tour de l'île de Shikoku en parcourant 88 temples, ce qui, en plus de l'aspect spirituel, permet de découvrir une partie de la nature de Shikoku.

Mais il n'y a pas que les sentiers du pèlerinage pour parcourir l'île de Shikoku...
En effet, lorsque je travaillais à Takamatsu, pour le gouvernement préfectoral, j'ai eu pour mission de commencer à traduire, en anglais à l'époque, les topo-guides des Chemins de Shikoku, appelés "Shikoku-no-michi" (四国の道), qui permettent de faire le tour à pied, principalement, mais également à vélo, de l'île de Shikoku.
Ces chemins permettent au marcheur de découvrir les aspects culturels, historiques, environnementaux des quatre préfectures de l'île de Shikoku.


1 300 km de routes de ces "Shikoku-no-michi" sont administrées par le ministère des routes et du transport et 1 600 km, par le ministère de l'environnement japonais.
Les topo-guides donnent les indications essentielles, à savoir le parcours, les points d'observation, les lieux d'intérêt, les aires de pique-nique, etc.

Ci-dessus, borne des Chemins de Shikoku.
Ce sont ces "Shikoku-no-michi" que je parcourais le week-end et qui m'ont permis d'observer et de m'émerveiller sur la flore de la campagne japonaise, sur les traditions rurales de ce pays que j'aime tant.
Chaque année, il y a un concours de photographies à propos des Chemins de Shikoku... voici l'une d'entre elles, faite par M. Miyazaki. Il s'agit de deux pèlerins sillonnant à travers les rizières... clin d'oeil à ceux qui partent ce soir pour le pèlerinage.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.