Les mandarines de la préfecture de Kagawa

Ceux qui se sont promenés autour de Takamatsu ou ailleurs dans la préfecture de Kagawa ont certainement remarqué les vergers de mandarines, qui colorent en orange les flancs des collines en décembre !
Sans compter les mandarines que nous offrent volontiers nos amis japonais lorsque nous leur rendons visite.


Mais de quelle mandarine s'agit-il ?

De ce que l'on appelle en français la mandarine Satsuma, appelée mikan ou encore unshû mikan en japonais.
C'est un mandarinier hybride originaire de la préfecture de Kagoshima (île de Kyushu), dont le nom latin est Citrus x unshiu.


Les mandarines Satsuma sont produites généralement le long du Pacifique et de la mer intérieure et ce sont les préfectures de Wakayama, d'Aichi et de Shizuoka qui sont les trois principales productrices de mikan.


La floraison a lieu en mai, les fruits grossissent durant tout l'été, pour atteindre une belle taille et une jolie couleur orangée en novembre, et être récoltés en décembre.
Le fruit de ce mandarinier est doux et généralement dénué de pépins.


Dans la préfecture de Kagawa, il y a plusieurs vergers dans lesquels on peut aller ramasser ses fruits, à l'image des fermes "Chapeau de Paille" en France.

Il y a même une randonnée pédestre qui porte le nom de "sentier des mandarines"... En effet, je n'en ai pas encore parlé sur ce blog, mais en plus des sentiers de pèlerinage de Shikoku, il y a tout un réseau de sentiers pédestres, appelé "Shikoku-no-michi" (les sentiers de Shikoku).
Il y a 13 ans, lorsque je travaillais pour la préfecture de Kagawa, j'avais été sollicitée par une personne de ce réseau pour traduire les fiches de randonnée en français...!
Comme vous pouvez l'imaginer, il y a donc plusieurs façons de découvrir l'île de Shikoku et la préfecture de Kagawa, notamment à pied grâce à ces sentiers de Shikoku !

ImprimerE-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.