Taille des cerisiers à port pleureur de Sainte Radegonde

12 avril 2013

Suite à un article publié le 16 septembre 2009 sur la taille à prodiguer aux cerisiers, à port pleureur, du parc de Sainte Radegonde, j'ai repris contact avec Monsieur OKA, qui travaille au parc municipal de Tamamo, à Takamatsu (ville jumelle japonaise de Tours) et qui est un spécialiste des arbres.

En voyant les photos des cerisiers du parc de Sainte Radegonde, à Tours, M. OKA m'a aussitôt fait une liste des instructions et soins à apporter à ces arbres. Voici ce que je viens de traduire en français : 

  1. Choix de la hauteur des cerisiers : la première chose à faire est de décider jusqu'à quelle hauteur on veut laisser pousser les cerisiers à port pleureur. Les arbres ayant été plantés assez proches, il est important de tenir compte de l'espace disponible et du résultat esthétique que l'on souhaite obtenir. 

  2. Fixation d'un tuteur : afin de donner une forme correcte, en ombelle, à ces cerisiers et leur permettre de s'élancer vers le haut, il est nécessaire de planter et d'attacher un tuteur (diamètre de 10 cm environ) au tronc; tuteur qui aura la hauteur finale souhaitée pour le cerisier.
    Projet de M. OKA du parc Tamamo ©

  3. Choix de branches à guider vers le haut : on va choisir 3 à 4 jeunes branches, vigoureuses et souples, du sommet de l'arbre et les guider vers le haut en les accrochant au tuteur. L'une d'elles sera la branche principale et les trois autres, des branches secondaires. Il est inutile de forcer ces jeunes branches à être verticales le long du tuteur, le but étant de fixer leur extrémité sur le tuteur, de manière à leur permettre de croître vers le haut, comme on peut le voir sur la projection ci-dessus. Le tuteurage de ces jeunes branches peut être effectué dès maintenant, en avril/mai, en pleine période de croissance de l'arbre.

  4. Taille des branches latérales : il est nécessaire de tailler les branches latérales qui ont poussé et qui déséquilibrent la forme de l'arbre, tout en prenant grand soin à appliquer du baume cicatrisant à l'endroit de la taille et sur l'écorce de l'arbre car le cerisier est fragile et une taille mal effectuée et mal cicatrisée peut rapidement entraîner le pourrissement de la branche puis de l'arbre. Il est recommandé d'éviter de tailler des branches trop épaisses. Cette taille est à effectuer lorsque l'arbre est au repos et la sève descendue, en hiver. A Takamatsu, elle est faite de janvier à février.

Ci-dessous, photographies envoyées par M. OKA © montrant les structures mises en place au parc Tamamo de Takamatsu, afin de guider les arbres et de leur donner un joli port pleureur.
Un grand merci à Monsieur OKA pour ces précieuses informations.

Structure du cerisier de Tamamo, M. OKA ©

 Résultat du cerisier de Tamamo, M. OKA ©

 

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.