Jardin national Shinjuku Gyoen, Tokyo

  • Adresse : Naito-machi 11, Shinjuku-ku, Tokyo 160-0014 JAPON
  • Création : 1906 en tant que Jardin Impérial, puis désigné Jardin National après la seconde guerre mondiale; il est alors ouvert au public.
  • Tel : +81.3.3350.0151, Fax : +81.3.3350.1372
  • Site internet : www.env.go.jp/garden/shinjukugyoen/
  • Superficie du jardin : 58,3 hectares
  • Installations : ce jardin a été construit sur la propriété d'un ancien seigneur féodal de l'ère Edo. Avec une circonférence de 3,5 km, le jardin est considéré comme l'un des plus importants jardins datant de l'ère Meiji et présente trois styles de jardins : un jardin classique à la française, un jardin à l'anglaise et un jardin traditionnel japonais. En outre, le jardin compte les installations suivantes : une ancienne résidence secondaire appartenant à la famille impériale, une galerie d'art, un jardin de cerisiers, un jardin d'azalées, un jardin d'érables, plusieurs étangs, un arboretum, un pavillon taïwanais, 2 maisons de thé japonaises (cérémonie du thé), plusieurs pavillons de repos, des restaurants... Dès 1892, le jardin avait une activité horticole dans des serres. Les serres actuelles datent de 1950 et présentent plus de 2 400 espèces tropicales et subtropicales. La principale serre est actuellement fermée pour rénovation jusqu'en 2011. Enfin, le jardin national Shinkuju Gyoen présente chaque année, du 1er au 15 novembre, l'Exposition Nationale de Chrysanthèmes.
  • Droit d’entrée : 200 yen pour les adultes, 50 yen pour les enfants d'école primaire et de collège, gratuit pour les petits.
  • Période d’ouverture : de 9h à 16h30, du dimanche au mardi. Le jardin est fermé du 29 décembre au 3 janvier.
  • Principales Collections : collection de 75 variétés de cerisiers (1 500 pieds), collection de 180 variétés de chrysanthèmes, collection de 900 espèces (150 genres) d'orchidées. Quelques mots sur la grande tradition japonaise de culture des chrysanthèmes : le chrysanthème (symbole de la famille impériale du Japon), en provenance de Chine a été introduit au Japon au VIIIème siècle et sa culture s'est développée au Japon pendant près de 1 000 ans. De nombreuses variétés ont été créées au XVIIème siècle. Les Japonais présentent les chrysanthèmes en utilisant des styles très différents, citons : le style Kengai (en cascade), le sytle O-zukuri (un pied produit des centaines de fleurs et est taillé de manière à former un dôme), le style Tazuna-ue (en forme de bride de cheval)... Si vous avez l'occasion d'aller à Tokyo début novembre, ne manquez pas cette superbe exposition. Domaines de recherche: pas de recherche au sein de ce jardin.
  • Echange de graines : non
  • Publications : calendrier de floraison sur le site internet japonais, un guide du jardin, un guide sur les cerisiers du jardin.
  • Activités pédagogiques : ateliers mère/enfant d'observation de la nature, atelier de photographie naturaliste, visite guidée du jardin par les guides volontaires du jardin, la visite de l'ancienne résidence secondaire impériale, des expositions artistiques dans la galerie d'art du jardin, cérémonies du thé dans les pavillons de thé...:
  • Commentaires : il est nécessaire de demander la permission à l'accueil avant de prendre des photos dans ce jardin. (formulaire à remplir)

ImprimerE-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.