Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Primula sieboldii

Lorsque l'on parle de primevères du Japon, la plupart des gens pensent à Primula japonica... or la primevère la plus prisée, la plus travaillée en horticulture depuis l'ère Edo et la plus répandue au Japon, c'est bien la Primula sieboldii... Adorable sakurasô, comme on l'appelle en japonais, qui fleurit en ce moment et dont je parlerai samedi à La Sédelle.

Primula sieboldii - © Wikipedia
Primula sieboldii

La Primula sieboldii est classée sur la liste rouge du Japon dans la catégorie NT (presque menacée).
A l'état naturel, on la trouve sur l'île de Hokkaidô, sur les îles de Honshû et de Kyûshû, dans les endroits plutôt humides en sous-bois.

Situation de Primula sieboldii au Japon - Ministère japonais de l'Environnement

Légende des couleurs : bleu = données insuffisantes, jaune = NT (presque menacé), orange = VU (vulnérable), framboise = EN + CR (en danger et en danger critique), gris = EX (espèce éteinte).

Primula sieboldii

Comme je l'ai écrit précédemment, cette espèce a été énormément travaillée en horticulture durant l'ère Edo (du 17ème au 19ème siècle). Elle était très en vogue et était présentée dans des pots en Seto (Seto-yaki), sur des meubles ("Kadan") spécialement conçus pour elle, lors de concours ou de "présentations de plantes".

"Kadan" de Primula sieboldii

Aujourd'hui encore, c'est une espèce qui est considérée comme une "plante classique" et qui reste chère au coeur des Japonais. Elle est généralement destinée aux potées mais peut être plantée dans le jardin. A partir de la saison des pluies ("tsuyu" en japonais, à partir de juin jusqu'à mi-juillet environ), la partie aérienne de la plante fane et disparaît.
Il existe plus de 300 variétés de Primula sieboldii et la moitié d'entre elles a été créée durant l'ère Edo...!
Voici quelques exemples de variétés japonaises...

Primula sieboldii 'Kinkeichô'
Primula sieboldii 'Aoba-no-fue'
Primula sieboldii 'Banri-no-fune'
Primula sieboldii 'Miyo-no-haru'

Il y a tellement à dire sur ces primevères qu'il faudrait leur dédier un bouquin !! Sans compter toutes les estampes japonaises qui les représentent...!

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.