Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Magnolia sieboldii ssp. japonica

Lors de la conférence que j'ai donnée à l'arboretum de La Sédelle fin mai sur les plantes du Japon au mois de mai, j'ai évoqué ce Magnolia sieboldii ssp. japonica car il fleurit en ce moment au Japon et on le trouve notamment en randonnant sur les montagnes de Shikoku.
Qui est-il ?

Magnolia sieboldii ssp. japonica

Magnolia sieboldii K.Koch ssp. japonica K.Ueda
Nom japonais : ooyamarenge, オオヤマレンゲ
Petit arbre ou arbuste à feuilles caduques que l'on trouve principalement en montagne (entre 1 000 et 2 000 mètres d'altitude) dans l'ouest du Japon (à l'ouest du Kantô sur l'île principale de Honshû) et sur les îles de Shikoku et de Kyûshû.
C'est une espèce à fleurs relativement petites (en comparaison avec les autres espèces du genre) et qui a pour particularité d'avoir des étamines de couleur jaune vert pâle à blanches légèrement rosées.
Sa floraison blanche est étalée de mai à juillet au Japon.

Fleur de Magnolia sieboldii ssp. japonica

Attention de ne pas le confondre avec le Magnolia sieboldii K.Koch qui, lui, est originaire de Corée et de Chine et a des étamines rouge violacé et des feuilles plus grandes.

Fleur de Magnolia sieboldii avec ses étamines rouges

Bien que le Magnolia sieboldii ssp. japonica ne figure pas sur la liste rouge du Japon, il est néanmoins menacé d'extinction dans la nature japonaise, comme l'indique le Ministère de l'Environnement japonais sur cette carte.

Distribution du Magnolia sieboldii ssp. japonais - Ministère de l'Environnement du Japon

Code Couleurs : violet = zones où des populations isolées ont été observées, jaune = presque menacé, orange = vulnérable, framboise = en danger et en danger critique d'extinction.

Magnolia sieboldii ssp. japonica dans le parc national Yoshino Kumano

Dans les parcs nationaux, des panneaux d'information et des zones protégées ont été aménagés pour signaler des populations de Magnolia sieboldii ssp. japonica, comme ici au parc national de Yoshino Kumano, dans la préfecture de Nara.

Panneau annonçant une zone naturelle de Magnolia sieboldii ssp. japonica

Des variétés horticoles ont été créées, notamment une variété à fleurs doubles et une autre qui a les fleurs orientées vers le haut (croisement entre M. sieboldii ssp. japonica et M. obovata).

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.