Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Prunus campanulata Maxim.

10 mars 2013

Prunus campanulata Maxim., Syn. Cerasus campanulata (Maxim.) A.N. Vassiljeva
Nom japonais : kanhi-zakura, カンヒザクラ

Cette espèce est originaire d'une zone située entre le littoral de la Mer de Chine et l'île de Taïwan, mais elle a été naturalisée à l'extrême sud du Japon, sur les îles de Kume (Kume-jima) et Ishigaki (Ishigaki-jima), où quelques pieds sont classés "Trésors naturels vivants". Les Japonais considèrent cette espèce comme la dixième espèce botanique du Japon.
Décrite en 1883 par Carl Johann Maximowicz, elle a été largement plantée sur le territoire japonais à partir de la seconde moitié du 19e siècle, depuis le sud du Japon jusque dans la région de Tokyo. Cet arbre, qui peut atteindre 8 mètres de haut, se montre assez peu résistant au froid.

Les fleurs s'épanouissent avant l'ouverture des feuilles; inflorescence en ombelle, calice rouge, fleur simple de couleur rose foncé, retombante. L'espèce botanique fleurit de fin janvier à février dans l'extrême sud du Japon (Okinawa) et au mois de mars dans la région de Tokyo.

Ci-dessous, quelques variétés horticoles créées à partir du Prunus campanulata, au Japon.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.