Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Gardenia jasminoides à Tokyo, juillet 2008


Lorsque je vivais à Takamatsu (île de Shikoku), la floraison des gardénias du parc Chuo-koen était toujours un moment magique, synonyme d'effluves très sucrées, notamment en fin de journée. Nostalgie d'une ambiance, d'un parfum.
On trouve le Gardenia jasminoides J.Ellis depuis le sud de la préfecture de Shizuoka, sur l'île principale de Honshu, jusqu'aux îles Ryukyu, à l'extrême sud du Japon.
Les fleurs ont besoin d'un taux d'humidité élevé pour s'épanouir, ce qui explique qu'elles fleurissent actuellement au Japon, en pleine saison des pluies.
Je me souviens avoir vu beaucoup de haies de gardénias, dans les jardins publics, notamment.
On extrait des fleurs une teinture jaune, qui est utilisée pour teindre les vêtements et comme colorant alimentaire.
La photo ci-dessus a été prise au jardin Shinjuku Gyoen de Tokyo et présente la variété radicans, avec des fleurs plus petites que le Gardenia jasminoides.
Nom japonais de Gardenia jasminoides : kuchinashi (クチナシ)
Nom japonais de Gardenia jasminoides var. radicans : ko-kuchinashi (コクチナシ)

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.