Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Adonis ramosa en fleur à Tokyo (janvier 2009)

 


A voir en ce moment au Jardin Botanique de la préfecture de KYOTO.
Nom latin : Adonis ramosa Franch., syn. Adonis amurensis var. ramosa (Franch.) Makino

Famille des Ranunculaceae
Nom japonais : fukujuso, フクジュソウ,福寿草

Plante vivace herbacée, avec un rhizome brun-noir, pouvant atteindre 10 à 25 cm de hauteur.
Sa floraison, de couleur jaune citron, s'étale de janvier à avril au Japon.
On trouve l'Adonis depuis l'île de Hokkaido jusqu'à l'île de Kyushu, mais c'est une plante qui prospère naturellement davantage dans les régions froides du Tohoku, par exemple, et que l'on observe moins dans l'ouest du Japon.
Habitat : emplacement ensoleillé dans les forêts de montagne, le long des berges et sur les collines.
Signalons que l'Adonis ramosa figure sur la liste rouge des plantes du Japon, qui sont en danger d'extinction dans la nature.

C'est une plante hautement toxique (toutes les parties de la plante) dont l'usage, en tant que remède populaire, est totalement proscrit au Japon.
Elle a des propriétés tonicardiaques et diurétiques.

L'Adonis ramosa fait partie des "plantes classiques" (dont les variétés horticoles furent grandement développées durant l'ère EDO) dont je parlais dans mon précédent message.
Dans le langage des fleurs japonais, elle est symbole de bonheur et, durant l'ère EDO, elle était, à ce titre, couramment offerte en début d'année aux amis et à la famille.
Le Japon en a développé de nombreuses variétés horticoles.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.