Lilium lancifolium, plante du 4 octobre

Jeudi 3 octobre 2013

La plante célébrée par nos amis japonais le 4 octobre est fort utile puisqu'elle peut être admirée pour sa floraison dans le jardin ou en bouquet à l'intérieur de la maison, dégustée en cuisine et utilisée comme remède pharmaceutique. Il s'agit du Lilium lancifolium Thunb. (1794), dont le nom japonais est oniyuri, 鬼百合, autrement dit le lys du diable !

Lilium lancifolium

Mais point de diable dans cette histoire, simplement quelques particularités qui font de ce grand lys une plante bien originale.

Selon certaines versions, ce lys serait originaire de Chine et serait arrivé au Japon il y a plusieurs siècles, mais toujours est-il que son aire de répartition s'étend de l'île de Guam, à la péninsule coréenne, au Japon et à la Chine. Sur l'archipel nippon, on le trouve depuis l'île de Hokkaidô, au nord, à l'île de Kyûshû, au sud, dans les plaines et les zones montagneuses de faible altitude.

Lilium lancifolium

La plante atteint une hauteur comprise entre 100 et 200 cm, les feuilles sont de petite taille, alternes, lancéolées, doucement pointues à l'extrémité; la tige est de couleur brun violet, avec de petites taches.

Ce lys est déjà célébré dans les estampes de l'ère Edo, notamment par Utagawa Kunisada, avec l'oeuvre, ci-dessous, datant de 1862.

Le Lilium lancifolium dans une estampe de Utagawa Kunisada, de 1862

La floraison se produit de l'été jusqu'au début de l'automne au Japon, les pétales sont de couleur orange, avec des taches brun foncé, fortement recourbés vers l'extérieur. La première particularité de cette plante vivace bulbeuse est de ne pas produire de graines mais des bulbilles, à l'aisselle des feuilles. Ce sont ces bulbilles qui assurent la multiplication végétative de la plante.

Bulbilles du Lilium lancifolium

Bulbilles du Lilium lancifolium

Jeunes plants de Lilium lancifolium à partir des bulbilles

Le bulbe du Lilium lancifolium est comestible et disponible dans les supermarchés et les petits commerces de bouche japonais sous le nom de yurine (à prononcer youriné). Il est cuisiné en salade, en mijoté, en plat sauté, comme n'importe quel autre légume, finalement. Je n'ai pas encore eu l'occasion d'en manger, mais il semble qu'il ne présente pas de grande amertume au palais. Le Lilium lancifolium est donc produit au Japon à des fins ornementales et alimentaires.

Yurine : bulbes de Lilium lancifolium

En parcourant le web japonais, on trouve très facilement toutes sortes de recettes différentes et, ma foi, fort alléchantes.

Dans le domaine pharmaceutique japonais, le Lilium lancifolium prend alors le nom de byakugô (ビャクゴウ) et il est connu pour ses propriétés analeptiques (un stimulant de certaines fonctions de l'organisme), antitussives, expectorantes et anti-inflammatoires.

Voici donc une plante fort intéressante; quant à sa culture, vous trouverez des informations complémentaires en pianotant sur le web ou en consultant de bons ouvrages horticoles.

Etegami de Lilium lancifolium

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.