Eriobotrya japonica : le néflier du Japon

Eriobotrya japonica - © wikipediaLorsque je vivais à Takamatsu (département de Kagawa, île de Shikoku) et que je prenais le train Marine Liner pour traverser la mer intérieure et me rendre à Okayama, j'étais toujours surprise de voir ces vergers de néfliers le long des voies de chemin de fer car je ne connaissais pas cet arbre.

Eriobotry japonica (Thunb.) Lindl., famille des Rosaceae
Nom japonais : biwa
Origine : sud de la Chine, où il était déjà cultivé au VIe siècle. Il semble qu'il y avait également des espèces sauvages au Japon, mais les nèfles cultivées aujourd'hui au Japon ont été développées à partir des espèces venues de Chine.

Les premiers écrits japonais attestant de la présence de ces nèfles au Japon, remontent à l'époque Nara (710-794), mais c'est véritablement à partir du milieu de l'époque Edo (1603-1868) que la production de nèfles a commencé au Japon, à Tomiura (Chiba) en 1751; les fruits étaient de petite taille et expédiés à Edo (Tokyo). Puis, à la fin du XIXe siècle, des variétés chinoises sont arrivées au Japon et le travail d'amélioration variétale a pris de l'ampleur.

Quelques chiffres
Période de vente au Japon : pic en mai/juin
Superficie cultivée au Japon : 1 650 hectares (2011)
Production annuelle expédiée : 4 350 tonnes (2011)
Principales préfectures de production au Japon : Nagasaki (31%), Chiba (12%) et Kagawa (10%).
Zones de production : zones tempérées et subtropicales (température moyenne annuelle de 15°C, température minimum -5°C), c'est la raison pour laquelle le département de Chiba (région de Tokyo) est la zone limite nord de production. Néanmoins, peut-être en raison du réchauffement climatique de la Terre, la zone de production a tendance à avancer vers le nord.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.