Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal. J'ai la carte professionnelle de Guide-conférencier avec pour mentions particulières le japonais et la botanique.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Adonis ramosa

 

Adonis ramosa Franch.
Noms japonais : fukujusô (福寿草, フクジュソウ), ganjitsusô (元日草, ガンジツソウ), edauchifukujusô (エダウチフクジュソウ)

C'est une Renonculacée qui pousse à l'état naturel dans les forêts de montagne, les bords de rizières, les champs, depuis l'île de Hokkaidô, au nord, jusqu'à l'île de Kyushu, au sud. Néanmoins, elle pousse surtout du côté du littoral Pacifique et moins du côté de la mer du Japon.
La plante fait de 15 à 30 cm de hauteur et la fleur a un diamètre de 3 à 5 cm.
C'est l'une des fleurs japonaises à annoncer le printemps puisqu'elle fleurit de janvier à mars, en dégageant un parfum très prononcé.
D'ailleurs, dans le langage des fleurs, elle est symbole de : bonheur éternel, d'invitation au bonheur et de souvenir.




Comme je pense vous l'avoir déjà écrit, je suis littéralement passionnée par le boom horticole de l'ère Edo (1603-1868) puisque le Japon fut alors le pays le plus créatif du monde en termes de création et d'amélioration variétale et ce sera d'ailleurs le sujet de ma conférence à Cherbourg, le 10 février prochain.
Eh bien, l'Adonis ramosa était très en vogue à la fin de l'ère Edo, et même au-delà, et de nombreuses variétés furent alors créées.
Malheureusement, il semble qu'en dehors des estampes et de quelques écrits, il ne reste que peu de traces de ces variétés.
(ci-dessous, série d'estampes représentant les variétés horticoles d'Adonis ramosa, datant de la fin du 19ème siècle)

Toutefois, et je vous en reparlerai une prochaine fois, il y a des gens qui se mobilisent au Japon pour faire revivre ces variétés autrefois développées et que l'on appelle les "variétés horticoles classiques".
(ci-dessous, estampe de Utagawa Yoshitoshi, de 1888, nous montrant une femme achetant des plants au marché)

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.