Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Le Japon s'inquiète de la floraison précoce des cerisiers

Article paru ce matin dans "Aujourd'hui le Japon"

La météo japonaise suit quotidiennement la remontée vers le nord de la "ligne de floraison" des cerisiers. Cette année, encore, l'apparition précoce des pétales roses pâle a illustré l'impact de l'activité humaine sur le climat dans les grandes villes.

Comme chaque année, les Japonais s'adonnent à une passion ponctuelle, l'observation des cerisiers en fleur. Après Tokyo, la dernière semaine de mars, la ligne de floraison des cerisiers remonte l'archipel.

Dans les parcs de Tokyo, notamment à Ueno, et dans les autres métropoles, les curieux se pressent pour observer. Aux yeux des Japonais, l'éphémère apparition fleurs de cerisiers fait toute la poésie de la saison.

L'agence météorologique suit avec attention la "ligne de floraison" et publie des données mises à jour quotidiennement sur un site dédié, sakurazensen.com.

Pourtant, certains s'inquiètent de l'impact du changement climatique et de la forte urbanisation sur la floraison. Alors que la "ligne de floraison" à la date du 1er avril se situait au sud de l'île de Honshu il y a quatre décennies, elle est, ces dernières années, située environ 200 kilomètres plus au nord. La température des villes étant plus élevée de quelques degrés en moyenne de celle des campagnes du fait de l'activité humaine, la floraison est de plus en plus précoce.

Ainsi en 2010, les cerisiers ont été déclaré "en fleur" à Tokyo six jours avant la moyenne historique.  

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.