Les Tricyrtis au Japon

Les Tricyrtis... encore un autre genre que j'ai découvert au Japon il y a quelques années et dont j'aime la délicatesse...

(ci-dessus, photo de Tricyrtis setouchiensis)
Leur floraison commence en ce moment au Japon, pour s'étaler jusqu'au mois de novembre. En octobre dernier, lorsque je suis allée à Takamatsu (île de Shikoku - voir mon blog sur les Jardins de Sanuki), il y en avait partout autour du sanctuaire de Kotohira.
Je viens de passer une partie de l'après-midi à remettre de l'ordre dans la page du genre Tricyrtis de mon site sur les jardins botaniques du Japon, en complétant les noms d'auteurs et en ajoutant des photos. Attention, plusieurs espèces de Tricyrtis sont menacées d'extinction au Japon et figurent sur la liste rouge; donc pas de prélèvements dans la nature.

 

(ci-dessus, Tricyrtis hirta f. albescens)

J'ai découvert plusieurs informations sur les variétés horticoles développées au Japon et j'ai envie de m'arrêter sur celle-ci : Tricyrtis formosana 'Hakushû' (白秋).

 
 


(ci-dessus et plus bas, la variété 'Hakushû')

Les Tricyrtis poussent, à l'état naturel, dans des endroits plutôt humides, dans les plaines et les sous-bois de montagne. Les Japonais les utilisent dans les jardins de style japonais, comme plante d'ombre, en pots et en arrangement floral pour le thé (chabana).
La variété 'Hakushû' (espèce Tricyrtis formosana) peut néanmoins être plantée dans un endroit un peu plus ensoleillé. Elle porte successivement de délicates fleurs blanches à l'automne. Cette variété est décrite comme "robuste" et facile à cultiver.

Recommandations figurant sur le catalogue japonais :
Hauteur de la plante : jusqu'à 30 cm.
Période de plantation : de novembre à juillet.
Floraison : septembre/octobre.
Exposition : mi-ombre/mi-soleil, dans un endroit bien aéré.
Cette variété semble être plutôt résistante au froid, mais sensible à la sécheresse et à la chaleur (éventuelle) de l'été. Elle préfère une terre plutôt acide.
Les feuilles ont tendance à se dessécher si la plante est trop exposée au soleil; il est donc préconisé de bien l'arroser pendant les fortes chaleurs d'été.
(Traduction d'un site japonais de vente en ligne.)

Publié par Sophie Le Berre le .

Imprimer