Sarcandra glabra ou Chloranthus glaber

Sarcandra glabra (Thunb.) Nakai
Son nom japonais est senryô, 千両, センリョウ. (famille des Chloranthaceae)
Syn. Chloranthus glaber (Thunb.) Makino.

Fructification du Sarcandra glabra

C'est un arbrisseau, un petit buisson qui peut atteindre 50 à 100 cm de hauteur.
Sa fructification rouge -en ce moment- est remarquable, nous rappelant quelque peu celle du houx commun (Ilex aquifolium) de nos contrées, ce qui en fait un hôte de choix dans les jardins japonais et aux abords des maisons japonaises, d'autant plus que des variétés horticoles ont été développées.
On le trouve à l'état naturel depuis l'est de l'Asie jusqu'en Inde.

Buisson de Sarcandra glabra

Au Japon, on le rencontre dans les forêts, notamment sous les feuillus persistants, depuis l'île de Honshû (sud du Kantô, Tôkai, péninsule de Kii) jusqu'aux Ryûkyû, donc plutôt sous un climat tempéré à chaud.
Ses petites fleurs, de couleur jaune vert, s'épanouissent au Japon entre fin juin et août, mais c'est davantage pour ses fruits qu'il est remarqué.

Floraison du Sarcandra glabra
Zoom sur la floraison

C'est, au Japon, un petit buisson qui appelle le bon présage (grâce à ses fruits rouges), pour la nouvelle année, à l'image de l'Ardisia crenata, dont j'ai déjà parlé sur ce blog et dont je reparlerai prochainement.
Cela nous fait également penser au Nandina domestica. Si vous habitez au Japon ou si vous y êtes allés en hiver, vous aurez certainement remarqué des buissons de l'une de ces trois espèces dans les rues, les parcs, aux abords des maisons.

Implantation du Sarcandra glabra dans le jardin

Il est également utilisé comme décoration pour le Nouvel An dans les maisons japonaises, que ce soit en bouquet traditionnel, en ikebana ou en kokedama ! Une source d'inspiration, non ?

Sarcandra glabra en composition florale

 

Kokedama de Sarcandra glabra

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.