Hydrangea macrophylla 'Maihime'

26 janvier 2013
Le 6 juillet 2012, j'ai fait une présentation power point de 30 minutes sur le Marché de l'Hydrangea au Japon lors du symposium international Hydrangea 2012 à Angers. Après avoir parlé du marché japonais de l'Hydrangea, pour les plantes en pots et les fleurs coupées, des chiffres et tendances de production et de consommation, j'ai évoqué les noms des principaux obtenteurs japonais (et hollandais et allemands présents sur le marché japonais) et présenté quelques créations récentes, notamment l'Hydrangea macrophylla 'Maihime' et la variété parme 'Maihime Purple', qui a obtenu le Prix des Floriades le 16 mai 2012 aux Pays-Bas.
Maihime de Shigeo SHIOBARA

C'est monsieur Shigeo SHIOBARA, plutôt bien connu dans la profession et par ailleurs éminent représentant de la Japan Poinsettia Association, qui a créé et déposé les droits de ce cultivar en 2008-2009, puis reçu le prix japonais de la Japan Flower Selections en 2010-2011.

M. Shigeo SHIOBARA est installé dans la ville de Honjô (préfecture de Saitama) et produit dix sortes de plantes différentes dans trois serres. Il est vraiment spécialisé dans la création et la production de l'Hydrangea et du Poinsettia, qui sont toutes deux des plantes à fort potentiel de vente au Japon, notamment à l'occasion de la fête des mères pour l'Hydrangea et des fêtes de fin d'année pour le Poinsettia.

Mais arrêtons-nous quelques instants sur cette variété 'Maihime', qui signifie "la danseuse", "la jeune fille qui danse" en français et qui se prononce maï-himé, avec un h aspiré.
"Mau" (舞う), le verbe, signifie "danser", "voltiger" et "hime" (姫) est "la princesse", "la jeune fille".

La particularité de ce cultivar réside dans ce camaïeu tacheté que l'on nomme "shibori-zaki" en japonais. Peut-être avez-vous entendu parler de cette technique de teinture traditionnelle nommée "shibori", qui consiste à ligaturer un tissu à différents endroits afin de créer des motifs variés après passage dans le bain de teinture ?
Eh bien c'est cette technique du shibori qu'évoque le motif de la variété 'Maihime', pour nos amis japonais. L'inflorescence présente donc un camaïeu tacheté du rose clair au rose plus soutenu et du parme clair au parme plus soutenu pour la variété 'Maihime Purple', bien évidemment.
Store réalisé avec la technique du shibori

Maihime Purple de Shigeo ShiobaraDescription de la plante, donnée par les auteurs japonais :
- diamètre de l'inflorescence : de 15 à 20 cm
- hauteur de la plante : de 80 à 120 cm, port compact
- prévoir un intervalle de 100 cm entre deux pieds au jardin
- plante destinée à la plantation en pleine terre ou en pot
- emplacement ensoleillé ou au soleil une partie de la journée (pas d'ombre en continu)
- terre drainante
- résistance à la chaleur, aux maladies et aux parasites
- bonne tenue de couleur et facile à bouturer
L'intérêt de cette plante réside également dans le fait que ce n'est pas uniquement l'inflorescence qui arbore ce camaïeu tacheté, mais également les feuilles, qui se parent d'une jolie variation de teintes en automne.

Voici donc, ci-dessous, cette danseuse, évoquée lors de ma présentation à Angers, l'été dernier.
Sophie Le Berre.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.