Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

Le sceau qui figure en haut de cette page est mon sceau, il m'a été donné par mon maître de calligraphie au Japon et signifie mon prénom en japonais.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Des jardins sur les toits japonais

26 février 2008


(Article paru dans "Aujourd'hui le Japon" le 26/02/08, source AFP)

Le groupe japonais Suntory a présenté un sol artificiel qui, beaucoup plus spongieux, solide et léger que la terre, peut être apposé sur les toits et les murs des immeubles, de façon à y planter de la végétation et à rafraîchir ainsi la température dans les grandes villes.

Toitures végétalisées sur un immeuble à Tokyo
Selon Suntory, 450 grammes de ce sol artificiel, baptisé "Pafcal", peuvent renfermer autant d`eau qu`un kilo de terre. Répandu sur le toit d`une maison, il permet d`y faire pousser du gazon et des plantes feuillues, ce qui réduit considérablement la température à l`intérieur du bâtiment.

La température d`un toit recouvert de "Pafcal" est de jusqu`à dix degrés inférieure à celle d`un toit simplement recouvert de bois, affirme Suntory, un groupe jusqu`ici spécialisé dans les boissons.

Selon le fabricant, le système, s`il était généralisé, permettrait d`atténuer les problèmes environnementaux à Tokyo, la plus grande métropole du monde où les espaces verts sont peu nombreux et où le fonctionnement massif des climatiseurs en été aggrave la canicule ambiante.

Depuis quelques années, tous les nouveaux gratte-ciels de Tokyo doivent obligatoirement comporter un jardin sur leur toit. Mais cette obligation est difficile à respecter pour les constructeurs, car les normes parasismiques japonaises limitent la charge maximale autorisée pour les toits et les murs.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.