Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Vertus médicinales de la pimprenelle, septembre 2008


Je vous ai déjà présenté une photo de la pimprenelle, ou sanguisorbe officinale car elle fleurit actuellement au Japon.
En voici une autre, prise aujourd'hui au parc d'étude de la nature de Tokyo et qui nous montre deux variétés de sanguisorbe:
- au centre, sur la photo: Sanguisorba tenuifolia var. alba
Nom japonais: nagabono-shiro-waremokô - ナガボノシロワレモコウ
Ses fleurs sont blanches et elle est un peu plus grande que Sanguisorba tenuifolia . On la trouve principalement sur les îles de Hokkaido et de Honshu (régions du Tohoku et du Kanto).

- à droite, sur la photo: Sanguisorba officinalis var. purpurea
Nom japonais: nagabono-aka-waremokô - ナガボノアカワレモコウ
Ses fleurs sont de couleur rosée et on la trouve depuis l'île de Hokkaido jusqu'à l'île de Kyushu.

Quant aux propriétés médicinales de Sanguisorba officinalis (à gauche, sur la photo), elles sont connues et figurent depuis très longtemps dans les ouvrages de médecine chinoise et japonaise.
Lorsque la sanguisorbe flétrit en octobre-novembre, les Japonais déterrent la racine, la lave à grande eau et la font sécher au soleil.
C'est donc la racine qui est utilisée pour traiter principalement les vomissements de sang, les problèmes de diarrhée, les saignements de nez et les brûlures.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.