Bienvenue sur ce site nominatif, qui rassemble tout ce que j'ai traduit du japonais et publié sur mon ancien site JARDINS BOTANIQUES JAPONAIS*, sur mon blog d'actu du monde végétal japonais et sur les JARDINS DE SANUKI, depuis 2008.

Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. Cela se traduit également par la rédaction d'articles et des conférences.

En parallèle, je suis présidente de l'association Vouvray Patrimoine; je m'intéresse à l'histoire de l'horticulture ornementale de la région Centre-Val de Loire, à l'histoire des jardins, et je crée des projets de développement autour du patrimoine végétal.

Pour me contacter : contact.sophieleberre{arobase}gmail.com - Lien vers mon parcours professionnel

Sophie Le Berre

* J'attire votre attention sur le fait que mes anciens noms de sites Internet "jardins botaniques japonais.fr" et "jardins de Sanuki.fr" ont été repris par d'autres personnes et dans l'un des deux cas, une bonne partie de mes traductions et de mes pages a été littéralement copiée sans aucun scrupule et sans que je sois sollicitée.

Le sceau qui figure en haut de cette page est mon sceau, il m'a été donné par mon maître de calligraphie au Japon et signifie mon prénom en japonais.

LIEN VERS LES PLANTES DU JAPON

LIEN VERS LES JARDINS DE SANUKI

Iris japonica : l'objet de ma passion !


Oui, je peux dire que c'est l'objet de ma passion et surtout la plante qui a fait un déclic dans ma tête, celle qui est à l'origine de tout ce travail de création de site et de blog que j'ai fait depuis deux ans.
Pourquoi ? Tout simplement parce que c'est la première plante que j'ai découverte dans les forêts de la préfecture de Tokushima le jour où j'ai accompagné mon professeur d'ikebana, Mme Takeda. Comme je l'ai écrit sur mon profil, j'allais parfois herboriser avec elle dans les montagnes de Tokushima et de Kagawa et nous rapportions les branchages, les fleurs qui allaient servir de base à ses cours d'arrangement floral (école Ohara).
Et ce jour là, je suis tombée sur un tapis d'Iris japonica dans le sous-bois. Une merveille. Une plante que je n'avais jamais vue en France.
Comme elle commence à fleurir au Jardin Botanique Nagai de la Ville d'Osaka, j'ai décidé d'en parler aujourd'hui.

Iris japonica Thunb. (Iridaceae)
Nom japonais : shaga, シャガ, 射干
C'est une plante vivace à rhizome court et horizontal, originaire de Chine, mais qui est arrivée au Japon il y a très longtemps.
On la trouve depuis l'île de Honshu jusqu'à l'île de Kyushu, plutôt dans les sous-bois proches de fermes ou, en tout cas, de lieux autrefois habités.
Au Japon, c'est une plante triploïde (3n chromosomes) qui ne produit pas de graine et qui ne peut donc être multipliée que par voie végétative; alors qu'en Chine elle peut également être diploïde.
C'est la raison pour laquelle les Japonais disent qu'un sujet triploïde a été importé de Chine il y a très longtemps, puis il s'est naturalisé peu à peu au Japon, par le biais de l'homme.
Cet iris se plaît à l'ombre des arbres, dans des endroits plutôt humides.
Sa tige fait entre 50 et 60 cm de hauteur; les feuilles sont alternes et mesurent entre 30 et 60 cm de long.
Il fleurit d'avril à mai au Japon, avec des nuances de bleu, parme, blanc et jaune dont je vous laisse admirer la subtilité sur les photos.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.