Spécialiste de l'histoire de l'horticulture japonaise à l'époque d'EDO (1603-1868), j'ai rédigé un mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo pour le Master 2 de Japonais, que j'ai terminé à l'INALCO en juillet 2015, et je poursuis mes recherches dans ce domaine. J'ai décidé de publier, sur mon site www.sophieleberre.fr, une partie du résultat de mes recherches, en les protégeant, car j'ai été victime, ces dernières années, de personnes totalement indélicates qui ont littéralement copié ce que j'avais traduit du japonais et qui ont utilisé mes écrits pour publier des ouvrages. Dorénavant, je ne donnerai plus mes sources.

Sophie LE BERRE, 23 février 2020.

Le principe de la protection du droit d’auteur est posé par l’article L. 111-1 du code de la propriété intellectuelle (CPI) qui dispose que "l’auteur d’une œuvre de l’esprit jouit sur cette œuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous. Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d’ordre patrimonial".

LA GRANDE VOGUE DE L'IPOMÉE À L'ÉPOQUE D'EDO

Le 1er juillet 2015, j'ai soutenu mon mémoire sur "La grande vogue de l'ipomée à l'époque d'Edo" à l'INALCO, à Paris. Mon directeur de recherche était le Professeur François Macé.

Le texte que je publie ici ce jour, samedi 29 février 2020, est une adaptation (simplifiée) de mon mémoire. J'ai volontairement supprimé les sources bibliographiques et les idéogrammes japonais. Merci de respecter mon travail intellectuel (notamment celles ou ceux qui seraient tentés d'utiliser mes écrits pour publier, comme cela s'est déjà présenté par le passé) et de mentionner mon nom si vous y faites référence. Sophie Le Berre.

Imprimer E-mail

Le site sophieleberre.fr est édité par Sophie Le Berre et hébergé par la société Amen. Ce site est conçu sous le CMS Joomla, solution opensource.
Sauf mention contraire, toutes les traductions et les textes publiés sur ce site sont de Sophie Le Berre - tous droits d'auteur réservés.