Le festival d'ipomées de Iriya


Si vous en avez la possibilité, je vous invite à aller vous perdre dans la folie du festival et du marché d'ipomées de Iriya, à Tokyo, du 6 au 8 juillet !



Les ipomées (Ipomoea nil), que l'on nomme asagao en japonais, sont arrivées de Chine, au Japon, comme plantes médicinales, à la fin de l'ère Nara, c'est à dire au 8ème siècle. Elles portaient alors le nom japonais de kegoshi.

Ce n'est qu'à partir de l'ère Edo (17ème siècle) qu'elles ont commencé à être cultivées comme plantes ornementales au Japon. Admirées pour la large gamme de couleurs et de formes, les ipomées connurent un véritable "boom" au Japon au début du 19ème siècle.
De nombreux horticulteurs se spécialisèrent dans leur culture, notamment ceux du quartier Iriya, à Tokyo, et créèrent toutes sortes de variétés, avec des formes de pétales incroyables !
J'ai eu l'occasion de voir des estampes représentant les variétés développées alors et c'est absolument étonnant.


Chaque année, du 6 au 8 juillet, de 5h du matin à 22h, ce sont près de 120 producteurs d'ipomées et une centaine d'étalagistes en tous genres, qui s'installent dans une zone délimitée par le sanctuaire Iriya-Kishimojin, le temple Shingenji, les rues Showa et Kototoi, dans l'arrondissement Taito de Tokyo.



L'ambiance est incroyable, festive comme les Japonais savent si bien le faire pendant leurs matsuri et pas moins de 400 000 personnes déambulent dans le quartier pendant les trois jours.


Pour y accéder :
- 3 minutes à pied de la gare JR de Uguisudani (鴬谷駅)
- 1 minute à pied de la gare Iriya (入谷) sur la ligne de métro Hibiya

Les ipomées sont importantes dans la vie des Japonais, car elles symbolisent l'arrivée de l'été et sont fréquemment utilisées pour composer les rideaux de verdure, dont j'ai parlé dans un précédent message.

Publié par Sophie Le Berre le .

Imprimer